Éditos,  F1

Accord Secret FIA/Ferrari et le bal des hypocrites.

Soyons clairs tout de suite, je ne vais pas parler de cet accord qui déchaîne les passions parce que je le trouve trop flou pour être commenté. Par contre, je ne vais pas me gêner pour tirer à boulet rouges sur le F1 Circus qui pour une fois porte bien son nom!

Flirter avec les limites d’un règlement, surtout en sport automobile, ça a toujours existé. Le problème cette fois, c’est que la FIA, n’ayant pas pu prouver une éventuelle tricherie de la part de Ferrari, passe un accord avec la Scuderia pour se sortir de l’impasse. Vous savez quoi? Réaction logique!

Avec la mauvaise communication de la FIA et son communiqué lunaire, toutes les équipes non motorisées par Ferrari se sont liguées contre la FIA et Ferrari pour faire la lumière sur tout ça. Bordel, c’est ça la catégorie reine des sports mécaniques? Une cour d’école? VRAIMENT???

Les équipes adverses ont le droit de relever les problèmes. Ça je ne le nie pas. Mais si au lieu de menacer d’aller en justice en gueulant comme des vierges effarouchées, battez-vous sur la piste et mettez vos ingénieurs au boulot! C’est ça la compétition bon sang!

Dans ce monde de plus en plus procédurier, de plus en plus polarisé et surtout de plus en plus polarisé et uniformisé, ça fait mal au coeur de constater que le pinacle de la course préfère pleurer plutôt que de trouver mieux à faire pour gagner. Et ça me rend fou de voir que les équipes ne cherchent pas la confrontation. Avec les transferts de technologie entre les équipes (notamment celles qui ont le même motoriste), eh bien bossez en synergie pour aller plus vite en développement. C’est des batailles en piste qu’on veut voir, pas des communiqués de presse qui pullulent sur nos réseaux sociaux!

On est là pour la course, pas pour des batailles de chiffonniers. Parce que ça devient ridicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *