Débriefings,  F1

Grand Prix d’Autriche 2020 – Pour un retour, c’était un sacré bordel!

La saison reprenait officiellement en course aujourd’hui. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le GP d’Autriche a tenu toutes ses promesses. Il a été haletant de bout en bout, mais pas seulement pour le fait de rouler vite. C’est quoi ce bordel? On va voir ça tout de suite!

Le mot de la course : Fiabilité. Si on dénombre 9 abandons sur 20 voitures engagées, on a eu plusieurs Safety-Car, des bris mécaniques de tous ordres et ça a touché presque tout le monde. Mercedes a vu ses deux voitures rallier l’arrivée certes, mais ils devaient rouler en dessous de leur rythme de course à cause de leur boîte de vitesses, Max Verstappen qui abandonne sur problème électronique, Haas et ses freins en bois et je vous épargne certains autres… Kimi qui perd une roue bêtement. Bref une véritable hécatombe qui caractérise assez bien les premiers GP de la saison en général. Beaucoup d’inconnues et beaucoup de bazar en piste.

Red Bull en lambeaux : Entre l’abandon de Max et la mésaventure d’Alex, il y a de quoi être décontenancé. Si Hamilton a été légèrement pénalisé pour avoir sorti le jeune pilote thaïlandais, tout s’est assombri pour l’équipe autrichienne, dans son jardin. Est-ce un retour de balancier face aux multiples piques procédurières envers Mercedes? C’est un peu tiré par les cheveux de lier les événements mais ça reste dans un coin de la tête. Pour une entame de championnat… C’est triste finalement.

Le miracle Ferrari : Les Rouges étaient bien à la peine en qualifications, ce qui augurait d’une saison clairement difficile à venir, ce qui est, pour l’instant toujours le cas. Mais… Charles Leclerc est un talent pur, capable de tirer parti du peu que sa voiture peut lui offrir et en l’occurence des circonstances de course. Mais il ne faut pas se faire d’illusions, Ferrari va peiner en 2020. Et ça fait chier. Vettel dixième, c’est pas beau non plus.

Racing Point, du rire aux larmes :  La Mercedes Rose est rapide, mais le moteur et les pièces ne sont pas fiables. Abandon pour Lance Stroll qui pouvait espérer démontrer plus de choses. Sergio « Checo » Perez a tenu le fort mais a manqué de lucidité en fin de course. Pas mauvais mais pas bien pour autant. Du mieux la semaine prochaine? C’est à espérer. Parce que les deux prochaines saisons sont des opportunités énormes pour cette équipe de milieu de grille.

McLaren, on continue sur notre lancée! : Deux performances solides des pilotes de Woking, même si Lando Norris aurait peut-être de quoi s’interroger sur certaines manoeuvres. Le résultat net est incroyable pour eux, avec un magnifique podium pour le jeune pilote de l’équipe, ce qui devrait rassurer Daniel Ricciardo pour 2021. Une équipe à surveiller cette année sans aucun doute.

Les autres équipes : Renault est anonyme, Alpha Tauri et Alfa Romeo aurait pu espérer bien mieux, Williams souffre terriblement, Mercedes gagne et c’est super pour Bottas, mais pour Hamilton ça pique, et Haas qui double abandonne, pas de mots là-dessus. Ça sombre chez les américains.

En résumé : J’ai aimé ce GP et j’ai déjà hâte au prochain. Avec cette saison qui peut se terminer abruptement et on ne sait pas encore où, rien ne sera acquis. Les pilotes ne vont pas toujours être des lions, mais ne pourront pas pour autant se permettre de lever le pied. Et si c’était ça le point positif de cette crise qui frappe la F1? Une saison enfin incertaine, une première depuis des lunes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *