Écuries,  F1,  Pilotes

Maintenant que toutes les voitures ont été présentées, la saison va enfin commencer!

Les essais hivernaux sont à nos portes, et les écuries ont abattu leurs premières cartes. Si je ne vais pas faire un point sur chaque écurie, je vais vous donner mon sentiment sur les forces en présence maintenant que les monoplaces 2020 sont sorties du bois (même si pour certaines équipes, la voiture en tant que telle n’a pas été vue).

Mercedes, Ferrari, Red-Bull : Pour être très clair, je ne pense pas que la hiérarchie dans le peloton de tête va radicalement changer. Si Ferrari et Red-Bull peuvent aiguiser encore leurs dents, Les top-teams vont le rester. Ferrari sait que c’est sa dernière chance d’être titré avant la refonte de 2021, et à mon avis, ces trois entités sont les seules à pouvoir faire un développement parallèle entre cette saison et la saison prochaine. Mercedes va claquer des chronos à Barcelone, Ferrari et Red-Bull aussi. Mais la globalité va rester la même. Du point de vue des nouveautés, elles sont peu nombreuses car le règlement est resté ultra stable pour 2020.

Le milieu de peloton : Toro Rosso qui devient Alpha Tauri avec sa livrée blanche incroyablement belle, McLaren qui cherche la confirmation, Renault qui veut aller plus haut et Racing Point dont l’omniprésence du logo BWT ne laisse aucun doute sur le montage sponsoring cette année. Haas remontera la pente et Alfa Romeo nous surprendre ? Avec certaines solutions discrètes en aérodynamique prisent aux autres équipes, McLaren et Haas me surprennent favorablement. Alpha Tauri (ex-Toro Rosso) continue sa collaboration avec Red Bull mais il semble qu’un pas ait été franchi pour la synergie. Racing Point et Renault, c’est un peu plus l’inconnu, mais la bonne santé financière de l’écurie canadienne porte de beaux espoirs. Haas et Alfa? Epaulées par Ferrari, j’attends clairement de voir ce que ses entités ont dans le ventre. Esteban Ocon chez Renault, un petit roquet aux dents longues. C’est tout ce que ça m’inspire.

Williams : Si leur communication parle d’un step franchi, je ne peux que m’inquiéter. Une livrée sans âme, George Rusell qui fait de son mieux et Nicholas Latifi qui ramène ses dollars sans plus. Ce que je souhaite à Williams? le meilleur et de ne pas disparaître dans les 3 prochaines années.

La finalité de tout ça, c’est qu’on a hâte que les voitures roulent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *