Écuries,  F1,  Pilotes

Une première semaine d’essais hivernaux intéressante!

Les F1 ont roulé à Barcelone et au moins le temps des spéculations s’est calmé au moins en partie. J’ai pu prendre le temps de suivre ces essais, et je vais simplement vous donner mon avis sur tout cela. Attention cependant, les essais privés sont par définition des moments où tirer des plans sur la comète peut s’avérer hasardeux. Alors on sort ses pincettes de rigueur d’accord?

Le premier constat à observer, c’est que les années se suivent et se ressemblent depuis le début de l’ère hybride. Mercedes arrive avec une voiture compétitive, rapide et fiable. Résultat, circulez, y’a rien à voir? Pas tant que ça finalement.

L’affaire de la semaine, c’est évidemment le DAS (Dual Axis Steering) qui permet de jouer sur l’écartement des roues avant de la monoplace. Le principe est simple, en tirant sur le volant en ligne droite, le pilote peut réduire l’angle de pincement afin d’améliorer sa vitesse de pointe et réduire l’usure de ses pneus. En entrant en virage, il peut rétablir le réglage de pincement simplement en repoussant le volant. Évidemment, tout le monde a réagi face à cette innovation, dont la FIA avait connaissance depuis un certain temps puisque elle avait été jugée légale en amont. Du coup les autres top-teams vont cavaler derrière. Ferrari et Red Bull vont probablement copier à terme ce système, même si on en sait déjà qu’il sera interdit en 2021. Quant aux autres équipes, il est probable qu’elle ne perdront pas de temps de développement avec cette innovation.

Les autres top-teams n’ont pas démérité avec de bonnes prestations d’ensemble. Si on peut noter quelques drapeaux rouges dans la semaine, la stabilité du règlement fait qu’il ne s’est pas passé grand chose, même si Ferrari est en deçà en terme de fiabilité.

Toutes les autres équipes semblent à leur place et évoluent dans le bon sens. Nos canadiens (qui courront sous licence américaine cette année pour une histoire rocambolesque que je vous raconterai une autre fois) ont bien figuré avec une bonne pointe de vitesse pour Lance Stroll et du sérieux pour Nicholas Latifi. Les Renault ont bien roulé en dehors d’une casse pour Ricciardo, les McLaren et Alpha Tauri se sont tenues et les autres équipes n’ont pas fait de véritables vagues.

Comme j’ai déjà pu le dire précédemment, 2020 ne verra pas de changement de hiérarchie majeur du fait du règlement à venir en 2021. Mercedes a déroulé son plan sans accroc et les autres se grattent la tête pour rattraper la locomotive. C’est un peu plate mais c’est la réalité. On verra si des changements viendront à la seconde session d’essais, toujours à Barcelone, à la toute fin du mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *